Accueil BIEN être Quand le sacré se danse à Audrix

Quand le sacré se danse à Audrix

© DR
SPIRITUALITÉ. Perse, Inde, Moyen Âge : les danses sacrées sont sur scène ce week-end des 24 et 25 juillet à Audrix par la grâce de trois passionnées. Nathalie Guillemé, Sophie Girard et Catherine Ingrassia ouvrent le cercle de leurs univers au public avec des ateliers, conférences, déjeuners thématiques et spectacles.

Que la force des éléments et les orages annoncés veuillent bien s’apaiser devant la douceur qui anime ces deux sacrées journées dédiées au mouvement du corps et de l’âme. Pour cette édition d’un rendez-vous qui devrait s’installer dans la durée, trois femmes ont uni leurs talents pour concevoir une édition pilote riche en initiations et admirations. Six chorégraphes et danseuses sont invitées à prendre part à ce programme résolument multiculturel, ouvert à la diversité du monde et des pratiques, entre tradition et modernité. Il a été conçu par des membres du Conseil international de la danse (partenaire officiel de l’Unesco) et porte sur les danses sacrées du Moyen Âge avec Catherine Ingrassia, par ailleurs créatrice de la Malle aux costumes à Audrix ; les danses de l’Inde avec Sophie Girard, créatrice de la compagnie La Mouchette ;  celles de Perse avec Padideh Poumir.

Ouvrir le cercle

Nathalie Guillemé racontera les danses sacrées à travers l’histoire en parcourant le village d’Audrix à l’occasion d’un atelier parents-enfants. Isabelle Kraiser évoquera le Mouvement authentique, celui de l’imagination du corps et de l’esprit à l’unisson. Catherine Vincent ouvrira un cercle de danses sacrées dans un souci de ressenti plus que de technique.

Chacune apportera une parcelle de l’harmonie appelée à régner sur Audrix ces deux jours. Le public est invité à partager cet élan sacré, de l’atelier à la scène, sans oublier la table, notamment samedi midi avec l’épeautre chère à Hildegarde de Bingen : la famille Delpech s’attache à faire connaître l’une et l’autre depuis Le Coux.