Accueil BIEN ailleurs Qista, la guerre contre les moustiques n’aura pas lieu

Qista, la guerre contre les moustiques n’aura pas lieu

©TechnoBAMQista
DÉMOUSTICATION. En cet été particulièrement "piquant" en Périgord, l'idée attire l'attention. Depuis 2015, deux entrepreneurs de la région PACA, Pierre Bellagambi et Simon Lillamand, ont inventé et produit une solution écologique et connectée de démoustication. Une borne désormais utilisée par des collectivités locales et des particuliers, réduisant de 88 % le taux de piqûre.

Nés en Camargue et sensibilisés à la fois aux moustiques et aux traitements chimiques pour les éradiquer, Pierre et Simon réfléchissent à une solution qui traiterait l’insecte, sans impact environnemental. La raison pour laquelle l’Aedes Albopictus nous pique est au cœur de leur observation. Le besoin de protéines de sang pour nourrir les œufs et les mener à maturation est la motivation essentielle du moustique hématophage.

Élaborer un piège doté d’un leurre simulateur de respiration, reproduisant le dioxyde de carbone associé à des molécules olfactives, serait une possibilité pour attirer le moustique et le capturer. Leur invention est validée à la fois par le Parc Naturel Régional de Camargue et le centre de recherche de la Tour du Valat. Outre le fait qu’elle ne présente aucune toxicité pour l’environnement, elle est pensée pour ne pas attirer d’autres insectes comme les abeilles.

Un brevet déposé en 2014 et la société Techno BAM est créée. Les seize bornes tests installées dans le village pilote du Sambuc confirment une chute révélatrice de la nuisance. En 2016, la borne connectée Qista finalisée pour le grand public voit le jour.

Un outil de protection et de prévention

Dès lors, la jeune société est assaillie de demandes de collectivités locales et de particuliers. Hyères est l’une des premières villes à installer des bornes. Ses habitants à l’année, tout comme les touristes, en sont pleinement satisfaits.

Au-delà de la capture de milliers de moustiques, la borne connectée est dotée d’un logiciel à distance, permettant de les dénombrer, et de croiser les données météorologiques et géographiques. De quoi disposer d’informations précises pour comptabiliser l’évolution des populations de moustiques, et munir les collectivités d’indications précieuses quant aux périodes et au niveau de risque. Avec un contrôle des machines à distance, le moindre problème technique est immédiatement détecté ce qui permet de gagner en réactivité.

Une approche permettant d’associer le confort et le plaisir de moments agréables en extérieur mais également la prévention. Une borne “d’utilité publique” dont les résultats probants multiplient par deux chaque année le chiffre d’affaires de Techno BAM, labellisée French Tech.