Accueil BIEN fait Le maître jardinier Franck Serra expose au Tuileries à Paris

Le maître jardinier Franck Serra expose au Tuileries à Paris

©SerraPaysages
Dans le prolongement de son succès au concours du Carré des jardiniers le 1er décembre dernier, le consacrant meilleur Paysagiste de France et ambassadeur de la profession durant deux ans, Franck Serra participe à la 17e édition de « Jardins, jardin » du 8 au 12 juin au Tuileries à Paris.

Une belle opportunité pour faire rayonner notre département dans un site majeur de la capitale, et renforcer l’attractivité et la visibilité d’un beau métier en pleine expansion.

C’est un jardin extraordinaire

Lors de cette 17e édition de la « Grande fête de la nature en ville », les visiteurs pourront déambuler au cœur d’une immense oasis végétale, baptisée « Les jardins extraordinaires ». Une occasion rêvée pour le maître jardinier, de mettre le Périgord et ses savoir-faire à l’honneur, en remontant une réplique de 100 m2 du jardin « Human & Sens » malgré les inconvénients.

« Une logistique un peu particulière » explique Franck Serra « du fait notamment de l’ouverture quotidienne du jardin public et du manque de lieu de stockage qui nécessite une organisation rôdée ». Des plannings bousculés dans une période de l’année à plein régime. Autant d’obstacles qui, loin de rebuter le professionnel, le stimulent pour faire briller le Périgord, y associer ses collaborateurs ainsi que deux Compagnons du Devoir de la filière paysage, sollicités pour l’occasion, sans compter le syndicat professionnel « Union Nationale des Entreprises du Paysage » (UNEP), soutien de l’opération.

Un métier en pleine croissance

Avec 109 900 actifs et 12 600 emplois créés sur deux ans, la filière Paysage continue de recruter. Le 11 juin, un job-dating permettra aux candidats de se présenter auprès de dirigeants d’entreprises du secteur. Le jardin « Human & Sens », situé à proximité du Forum « Métiers et Emplois du secteur » donnera l’occasion à Franck Serra de présenter les savoir-faire et la diversité des métiers, et de remplir pleinement sa mission d’ambassadeur.

Convaincu de la nécessité d’aller vers les jeunes pour présenter « un métier complet pouvant séduire bon nombre d’entre eux ainsi que des personnes en reconversion », le maître jardinier prend son engagement à cœur. S’il n’a pas eu la chance d’avoir des professionnels venant à sa rencontre, il saisit l’opportunité qui lui est donnée aujourd’hui de le faire. Considérant l’entière responsabilité du dirigeant d’entreprise dans l’accueil des jeunes, il privilégie l’action et l’indispensable « pacte moral » signé avec tous ceux qui gravitent autour de la formation. Au-delà, « il voit la possibilité de réconcilier enfin le monde de l’entreprise avec celui de l’école ».

Un événement autour de la filière paysage

Dans un écrin éphémère composé par des jardiniers paysagistes reconnus, la 17e édition de la « Grande fête de la nature en ville » propose une respiration inspirante dans ses jardins extérieurs dans lesquels les visiteurs pourront déambuler et trouver des idées pour leur propre jardin. Outre des conférences publiques liées à la profession, le Bosquet des innovations, lieu d’échanges, de partage et de découvertes réunira des étudiants en horticulture, des mobilier de designers en recherche d’éditeur, des micros architectures valorisant des matériaux éco-conçus innovants.

Jardins, jardin