Accueil BIEN ailleurs BIEN aimé La nature passée en Revue

La nature passée en Revue

Le dernier numéro vient de tomber du nid © La Hulotte
LECTURE. La Hulotte est rare, alors on la dorlote en attendant son retour, tous les six mois, avec une nouvelle livraison : une cinquantaine de pages, parfaitement documentées et ciselées, pour faire peu à peu le tour de la nature en donnant envie de faire un tour dans la nature.

La hulotte, c’est la vigie de la nature : elle ne perd pas une occasion d’observer ce qui s’y passe. La revue publiée sous ce titre depuis près d’un demi-siècle fait preuve d’une longévité exemplaire, elle s’adapte sans perdre son âme, fidèle au noir&blanc et à la sobriété de moyens pour un effet maximum : une édition aussi érudite que joyeuse.

Tous les six mois, la perle rare (disponible uniquement sur abonnement) pointe son nouvel opus quasi-exclusivement consacré à un animal, un arbre ou une plante passés au rayon X d’un regard à la fois espiègle et savant (avec une suite dans le numéro d’après, gage de fidélité). C’est l’encyclopédie idéale pour les familles, à lire entre générations, en s’attardant sur les illustrations à la plume, marque de fabrique inimitable.

© La Hulotte

112 numéros, les premiers étant réédités, composent une exploration thématique de la nature, autant de références et de révélations sur un monde source d’étonnements, d’idées reçues à balayer, de vocabulaire à acquérir, de dictons à se remémorer, d’astuces à retenir. Bourré de références, de jeux de mots, de clins d’œil, racontant le pire (le massacre des moineaux voulu par Mao en Chine… prélude à une immense famine) et le meilleur (pourquoi le grèbe est-il surnommé patte-en-cul ? ou encore Sherlock sur la trace du faucon pèlerin) pour instruire à la manière des leçons de chose d’autrefois, avec le style et le ton d’aujourd’hui.

C’est une documentation pédagogique qui ne dit pas son nom, vivante et passionnante, « le journal le plus lu dans les terriers » est bien écrit, plein d’esprit, un remède à l’ennui qui tenaille parfois les enfants les plus arrimés aux écrans : ses pages ont de quoi éveiller la curiosité et pousser à aller prendre l’air, pour vérifier toutes les infos collectées.

© La Hulotte

L’œuvre est à peine signée, les remerciements aux experts et spécialistes sollicités pour les sources passent avant toute signature, seule la directrice de publication se fait connaître par mention légale. La Hulotte, alias Christine et Pierre Déom, niche près de Reims, non loin de la Belgique et du Luxembourg, et passe beaucoup de temps à ciseler ses livraisons. Derrière elle se cache tout un monde de belles idées pour des cadeaux utiles, panoplie du petit naturaliste, coffret relié de numéros précédents, petites mangeoires…  sans oublier les graines de cardère, joli chardon que La Hulotte s’est attachée à sauvegarder et offre à ses lecteurs en bienvenue.