Accueil BIEN fait Dreamtronic, du rêve à la réalité

Dreamtronic, du rêve à la réalité

Labo Dreamtronic
©Dreamtronic
STARTUP. Lancée sur une idée de babyfoot moderne, grande table tactile de jeu pour enfants, Dreamtronic a acquis une expertise des interfaces tactiles qui lui a notamment permis de sortir une borne de détection de température et de port de masque dans le cadre de la crise Covid.

Cette société spécialisée dans la digitalisation des espaces s’inscrit dans une révolution des usages : les produits qu’elle imagine redéfinissent les notions de mobilité et de consommation pour s’informer, se divertir, acheter, communiquer, avec des solutions adaptées, qu’il s’agisse des technologies utilisées ou des contenus.
Dès 2013, Dreamtronic a innové en proposant la première console tactile géante dédiée au divertissement. Un succès qui l’a conduit à développer des usages pour les professionnels, de la table pour huit joueurs à la tablette en passant par le ludique mural, sans oublier l’usage mobile, autant d’outils numériques au service d’une approche partagée, loin de l’image d’isolement associée aux écrans. On trouve ainsi des productions Dreamtronic dans la restauration, l’hôtellerie, les centres commerciaux, les aéroports ou les grands magasins… des univers à l’arrêt ou au ralenti actuellement.

Objets connectés

Pour composer avec un écosystème de vente dense et complexe, notamment l’essor marchand sur le web, les commerces repensent leur accueil en intégrant des outils digitaux innovants : les dispositifs tactiles conçus par Dreamtronic sont centrés sur les besoins de l’utilisateur final et les nouveaux usages. Une vitrine tactile de présentation devient un outil promotionnel à haute valeur technologique ajoutée pour valoriser un produit, une cave à vin a le pouvoir d’offrir une expérience de dégustation associée à un contenu texte et vidéo, sorte de sommelier numérique.
Enfin, le concept Millénium Market allie digital physique et application mobile grâce à un ensemble de technologies communicantes pour réinventer le parcours client et le processus de commande.
En plus du siège de Marsac-sur-l’Isle, l’entreprise s’est développée à Angoulême, près des ressources de l’école nationale du jeu vidéo et du média interactif, qui forme d’excellents professionnels qui font la richesse de Dreamtronic : chefs de projet, game designers, ergonomes, graphistes, développeurs…

Dreamtronic, membre de la French Tech Périgord Valley