Accueil BIEN fait Périgord. Émilie Chagnon, corps à cœur avec la nature

Périgord. Émilie Chagnon, corps à cœur avec la nature

LIEN HUMAIN-NATURE. Après des études à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, Émilie Chagnon exerce le métier de paysagiste-concepteur depuis 2006 à Léguillac-de-l’Auche. Particulièrement sensible à tous les enjeux environnementaux, elle crée des espaces vivants, évolutifs, dans une approche globale, humaniste, entremêlant avec passion et expertise les aspects fonctionnels et techniques, pour des aménagements esthétiques et durables.

Particulièrement enrichie et inspirée par ses racines familiales, l’écologie coule dans ses veines et irrigue ses créations, qu’il s’agisse de parcs, de jardins publics, de sites patrimoniaux, d’aires de loisirs, ou d’espaces extérieurs pour les particuliers.

L’écologie, une tradition familiale

Ingénieur agronome, son grand-père André Louis est une figure des premières pensées écologistes. Cofondateur en 1964 de Nature et Progrès, un label qui lui a survécu, il s’engage pour la promotion de méthodes agricoles alternatives à la chimie, sans pour autant rejeter la modernité.

En digne héritière, Émilie nourrit une profonde affection pour la nature et conçoit ses aménagements, par un cheminement abouti et discret, exaltant « l’authenticité de ce que lui offre le paysage, la beauté qu’elle en pressent » et sa créativité.

©cpaysages24

L’eau et le paysage unis à jamais

La sensibilité, le respect du milieu et la pureté président à la déambulation dans son espace de vie, aménagé depuis quinze ans, « au gré de ses inventions, de ses délires et de ses jeux » et qui témoigne aujourd’hui de ses réalisations et des valeurs qui lui tiennent à cœur.

©C.Ribeyreix

Particulièrement sensible à « ce germe de vie » qu’incarne l’eau, Émilie tisse une trame ininterrompue entre cet élément et le paysage. Ses baignades naturelles marient subtilement la pierre de pays, les végétaux, avec une palette de sensations pour qui veut redécouvrir l’eau, interagir avec elle. Une véritable “Oasis” (c’est le nom qu’elle lui a donné), dans un décor luxuriant, favorisant le retour à soi.

©C.Ribeyreix

Si l’esthétique est au cœur des créations de la paysagiste, impossible de ne pas ressentir sa main invisible, caressant chaque élément, agençant harmonieusement un paysage inspirant et apaisant. Un travail qui va au-delà de l’ornemental et de l’artistique : « Je ne vois pas les choses comme étant juste de l’esthétique, cela ne me suffirait pas. » Un pont jeté par la conceptrice entre notre paysage intérieur et le paysage extérieur.