Accueil BIEN ensemble L’insertion, la raison d’être de l’association Bergeracoise BASE

L’insertion, la raison d’être de l’association Bergeracoise BASE

Insertion association BASE Bergerac
©BASE
INCLUSION. Depuis 2009, l’association d’insertion Bergerac action solidarité emploi (BASE) accompagne des personnes éloignées durablement de l’emploi. Elle leur propose un suivi complet et personnalisé, visant à les remettre en situation de travail, en prenant en compte les freins qu’elles rencontrent. En parallèle de ces missions, l’association mène des activités citoyennes et met en place en 2023 un important projet social intergénérationnel.

Près de quatre-vingts personnes, majoritairement des femmes ont été accueillies en 2022.  « L’atelier chantier d’insertion (ACI), propose six pôles d’activités (espace vert, entretien propreté, viticole, événementiel, périscolaire et secrétariat), explique Charles Grandmottet chargé de développement de l’association. Les personnes renouent avec une activité professionnelle, via des contrats d’insertion de 6 à 24 mois. Certaines bénéficient de périodes de formation; une opportunité de valoriser leur passage à l’association, et de favoriser leur retour durable à l’emploi. D’autres intègrent l’entreprise d’insertion et s’orientent vers la filière viticole, plus spécifiquement la taille. »

Un espace intergénérationnel de vie sociale

Toute l’équipe se mobilise en vue de l’ouverture courant février 2023 d’un lieu dédié à la rencontre des habitants du quartier de Campréal, et de ceux du territoire de la Communauté d’agglomération Bergeracoise (CAB). Ils auront la possibilité de participer à des activités ludiques, à des ateliers et des cours d’informatique gratuits. Ils pourront aussi aborder les problématiques qui envahissent leur quotidien. Dans le prolongement de ce projet, un « bus numérique » se déplacera dans les villages et les quartiers de la CAB. Il s’agira d’aller au plus près de la population, pour proposer des ateliers autour du numérique.

Des activités citoyennes reconduites

Dans le cadre de l’accessibilité aux sports dans les quartiers prioritaires, l’activité « Les filles montent au filet » sera maintenue en 2023. Une action labellisée par ONU Femmes France et par la fondation Impact 24, qui travaille sur l’impact social par le sport, en vue de l’organisation des JO 2024.

L’association se déplace dans les quartiers prioritaires et propose une initiation au tennis au pied des immeubles. « Toute la difficulté consiste, souligne Charles Grandmottet, à trouver des axes pour accueillir le public dans le club de tennis. Grâce au partenariat avec le Tennis club de Bergerac, les centres sociaux, 37 licences ont été financées en 2022. »

Deux autres actions seront également renouvelées. La découverte des métiers viticoles lors de journées d’immersion sur la parcelle pédagogique de l’association. La serre pédagogique, sur la commune de Creysse continuera d’accueillir les élèves de l’école. Ils y poursuivront les activités de jardinage et de sensibilisation à la préservation de la biodiversité et aux enjeux environnementaux.

Témoignage

Après deux ans passés auprès de l’association BASE, Sébastien a concrétisé son projet professionnel en signant un CDI dans un vignoble bergeracois.

C’est en 2021 que Sébastien débute à l’association à la suite d’un job dating organisé par Pôle Emploi. Difficile de retrouver un travail dans la viticulture, alors qu’il n’a pas été formé à la taille ni à la conduite de tracteur dans l’entreprise où il a préparé son Bac pro en alternance.

Parvenu en fin de droits, la signature du contrat d’insertion avec BASE est une opportunité porteuse d’espoir. Il intègre le pôle d’activité « Espaces verts » et durant un an participe à l’entretien des chemins de randonnée. En 2022, il devient salarié de l’entreprise d’insertion de l’association, spécialisée dans la vigne et notamment la taille. C’est dans un domaine viticole client de l’association qu’il a l’occasion de faire quelques mois d’essai concluants, puisque depuis le 5 janvier 2023 il a retrouvé un emploi stable.

L’atout de la formation

Au-delà de l’accompagnement personnalisé proposé par l’association BASE, Sébastien a tout particulièrement apprécié la possibilité de réaliser des formations, indispensables pour une insertion professionnelle. « Grâce à BASE explique-t-il, j’ai fait une formation de taille et de tractoriste. J’ai également passé le Cacès ®* pour chariot élévateur, ce qui m’a permis d’aller au bout de mon projet professionnel. »

*CACES ® Certificat d’aptitude à la conduite d’engins en sécurité.