Accueil BIEN aimé Le théâtre comme espace d’expérimentation

Le théâtre comme espace d’expérimentation

THÉÂTRE ET SOCIÉTÉ. L’Agence Culturelle départementale Dordogne-Périgord coordonne un parcours d’éducation artistique et culturelle à destination des premières et des terminales, consacré à la découverte de la création théâtrale contemporaine, avec la compagnie périgourdine Herbes Hautes. Plusieurs lycées du département se sont mobilisés : Arnaut Daniel à Ribérac, La Peyrouse à Coulounieix-Chamiers, la Brie à Monbazillac et le lycée professionnel Porte d’Aquitaine à Thiviers.

Trois axes ont été proposés aux lycéens, à la suite de la représentation de la pièce “Orphelins” de Dennis Kelly : un atelier philosophique pour aborder la question de l’intérêt individuel face à la morale collective, un atelier d’écriture animé par Fanny Rousseau médiatrice de l’Agence Culturelle, afin de s’initier à l’écriture contemporaine. Enfin un troisième atelier de pratique théâtrale.

L’improvisation au cœur de la création

Particulièrement réceptifs et impliqués, les élèves en deuxième année de CAP menuiserie au lycée Porte d’Aquitaine à Thiviers ont mobilisé leurs aptitudes en seulement deux heures, pour s’aventurer dans un processus créatif plutôt réussi. Après quelques exercices de stimulation, d’expression corporelle et d’expressivité, sollicitant rapidité et concentration, une belle énergie collective ponctuée de rires a rapidement émergé.

Denis d’Yvoire, l’un des quatre comédiens de la troupe, leur a également proposé de créer une saynète à partir de quelques phrases extraites de la pièce “Orphelins”, devant être prononcées au début ou à la fin. Mobilisation de l’imagination, du langage du corps, des émotions, des sensations, pour étirer le temps, faire sens, et créer…

Oser avec sérieux, mais en s’amusant

Surpris eux-mêmes de leur engagement dans ce projet artistique commun, les élèves ont bien analysé certains des enjeux de la création et du jeu théâtral : pleinement immergés dans le présent, ils ont notamment réalisé l’importance des silences dans la scène, de l’indispensable connexion aux partenaires et au public, la place de la spontanéité, ainsi que la gestion de son stress et de ses émotions. Leurs professeurs Cédric et Sophie les ont ainsi redécouverts pour leur plus grand plaisir, motivés et engagés dans un autre espace que celui de la classe. Une expérience collégiale dont ils devraient se souvenir.

Compagnie Herbes Hautes