Accueil BIEN être Fly Arena, à fond la forme !

Fly Arena, à fond la forme !

LOISIRS. Après 20 ans passés dans l'univers du dépôt-vente, Philippe Lavernhe a lancé en février 2020 le Fly Arena, un parc trampoline situé à Boulazac dans un espace climatisé de 1200 mètres carrés, dont 800 de trampolines. De quoi "jumper" en toute sécurité et retrouver un sourire perdu durant les longs mois de confinement.

Le dirigeant s’est intéressé au secteur du loisir dont l’activité a explosé ces dernières années. Que ce soit en Europe ou aux États-Unis, les parcs trampoline connaissent un essor considérable. À la fois activité de loisir et sportive, le trampoline permet, après un échauffement guidé, de s’essayer à quelques figures de base ou de réaliser de vrais entraînements sportifs. Sollicitant tous les muscles, il permet d’améliorer la souplesse, l’équilibre, la posture, et équivaut largement voire davantage à une séance de running.

Des activités variées

Le Fly Arena propose pas moins de sept « jump zones » adaptées aux enfants comme aux adultes, aux débutants comme aux plus aguerris. Une piscine en mousse pour faire le grand saut en toute sécurité, un parcours Ninja pour tester son agilité, et un espace multi-jeux : billard, baby-foot, jeux de basket …

Des initiations au saut sont proposées durant tout l’été mais également au fitness trampoline, deux fois par semaine. Noémie et Swann font travailler tout le corps mais aussi des zones plus ciblées comme les abdos fessiers. À partir de la rentrée, il sera possible de suivre des cours par groupes de niveau. Les enfants de six à douze ans peuvent en outre s’initier aux figures de base le samedi matin. Les plus petits sont accueillis le dimanche matin. Enfin, des formules spéciales pour les anniversaires sont possibles dans des salles personnalisées avec des animations adaptées.

Un espace de convivialité

Pour avoir fréquenté des « Kids parks » avec sa fille, où le confort des accompagnants n’est pas toujours une priorité, Philippe a conçu son projet autour du trampoline mais pas seulement : « J’ai voulu faire en sorte que ce soit de la détente aussi pour les accompagnants, dans une zone confortable, et que l’on puisse également y faire autre chose ; des jeux, par exemple, et y organiser des soirées ». En somme, un espace où les familles peuvent se retrouver et se sentir bien. Pour la décoration, il a fait appel à un street-artiste, Eggs 58 dont les graffs colorés donnent une touche d’originalité, et y associe un décor Steampunk.

Essayer toujours, renoncer jamais

Le Covid 19 a coupé Philippe dans son élan alors que l’activité démarrait très fort, avec des files d’attente pour venir se détendre et s’amuser. Mais le 14 mars, le couperet du confinement est tombé, entraînant la fermeture de l’établissement. Obligé de se séparer de deux personnes, il a réfléchi et s’est questionné sur la poursuite de son activité. La réouverture fin juin 2020 lui a redonné du baume au cœur, mais l’annonce d’un nouveau confinement la veille d’Halloween, qui s’annonçait comme un beau succès, a anéanti tous ses efforts. Pour le chef d’entreprise habitué à anticiper et à prévoir, cette situation inédite dans un contexte totalement inconnu occulte toute visibilité. Pourtant, toute l’équipe s’est mobilisée pour une reprise de l’activité riche en nouveautés. Un snack est prévu midi et soir à partir du mois de septembre. Dès ce mois de juillet, il est possible d’assister à des  retransmissions des matchs de l’Euro grâce à six écrans, autour de planches de charcuterie et de fromage, sur réservation. Les prémisses d’une rentrée sous le signe de soirées conviviales pour les petits, comme les plus grands.

Une équipe jeune et dynamique

©FlyArena

Âgée de 22 ans, Swann est assistante-manager au Fly Arena. Après un BPJEPS mention activités du cirque en alternance qui lui a permis de s’exercer à l’acrobatie, le sol, la jonglerie, l’équilibre et l’aérien, elle est arrivée en février 2020 à l’ouverture de l’établissement. Démarrer dans une entreprise qui débute avec de nombreuses tâches nouvelles, loin de la rebuter l’a galvanisée : « J’adore ça, je fonce ; c’est dynamique, ça donne envie de monter en compétences assez vite ; mais la crise sanitaire que nous vivons peut parfois poser des difficultés notamment pour préparer les plannings car on navigue à vue en termes de fréquentation. »

Deux jeunes femmes renforcent l’animation : Mélanie qui a obtenu un BPJEPS mention loisirs tous publics. Tout comme Noémie, elle s’occupe des échauffements, et de la surveillance sur le trampoline, des anniversaires ; chacune ayant sa spécificité, l’initiation au Jump pour Mélanie et le Fit Trampoline pour Noémie.

Nathan, dernier arrivé, prépare un BTS Management Commercial Opérationnel en alternance; il gère plus particulièrement l’accueil, au bar, les échauffements et l’animation des anniversaires.