Accueil BIEN fait Le conseil en évolution professionnelle (CEP), un service gratuit pour repenser sa...

Le conseil en évolution professionnelle (CEP), un service gratuit pour repenser sa trajectoire professionnelle

©Réseau Éva
ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE. Ouvert à tous les actifs, qu’ils soient salariés ou indépendants, le CEP est un dispositif permettant d’être accompagné dans l’analyse et la mise en œuvre d’actions liées à son évolution professionnelle.

En Dordogne, quatre opérateurs gèrent le CEP : le CIBC SolutionsRH, la Chambre de Métiers, la Chambre d’Agriculture, et Retravailler Dordogne.

Avec un accompagnement de près de 400 personnes au premier semestre 2021, Marlène ZARAGOZA co-directrice du CIBC Solutions RH, explique les nombreux avantages de cette démarche.

Un service personnalisé

Créée en janvier 2020 par l’État qui le finance en totalité grâce à France Compétences, le CEP est un service gratuit, facile d’accès, offrant un espace pour se poser toutes les questions possibles sur sa situation professionnelle.

À la différence d’un bilan de compétences, centré sur l’orientation ou la définition d’un projet, le CEP permet, après une analyse de la situation et la définition des besoins, de guider la personne accompagnée.

Il peut s’agir de démarches (activation et utilisation du Compte Personnel de Formation CPF), d’un dossier de transition professionnelle à finaliser, de projet de reconversion, de mal-être au travail. Sa durée peut aller jusqu’à 18 mois et s’inscrire dans un planning de rendez-vous rapprochés, lorsqu’il y a des échéances ou une urgence, ou plus éloignés si le projet professionnel a besoin de maturation. Rien n’est figé du fait d’un accompagnement adapté aux besoins et aux objectifs de la personne.

Guidance et médiation

Guidée par le conseiller, qui apporte son éclairage et sa compréhension de la situation, la personne accompagnée chemine ainsi à son rythme dans sa réflexion, sa recherche d’informations, jusqu’à la prise de décision et l’engagement. Lorsque des problématiques relevant d’aides spécifiques sont repérées, le conseiller apporte sa médiation en mettant en relation la personne avec toutes les ressources de l’environnement du territoire. Il oriente ainsi vers les acteurs concernés qu’ils soient juridiques, sociaux, économiques ou politiques.

Une tendance, la reconversion professionnelle

Près de 400 personnes en ont ainsi bénéficié sur le premier semestre 2021. Parmi elles, une majorité de demandes de reconversions professionnelles : des personnels médicaux épuisés souhaitant se reconvertir, mais aussi des profils issus du milieu commercial, voulant aller vers le médical.

D’une manière générale, Marlène ZARAGOZA souligne « le niveau de changement important dans la reconversion. Loin de favoriser des orientations vers des métiers transversaux, il s’agit véritablement d’aller vers des domaines extrêmement différents, telle cette personne passée de l’usinage industriel à l’horticulture. » Une tendance certainement encouragée par la crise sanitaire actuelle.

Et c’est là où le CEP peut être profitable car il permet, grâce à un conventionnement interne, de réaliser des immersions en entreprises. Pris sur des jours de congés ou de RTT, ces stages permettent de vérifier et de conforter la cohérence du projet professionnel.

Une autre tendance qui se détache est celle des quinquagénaires, de plus en plus nombreux à abandonner le statut de salarié pour créer leur entreprise. Voir le témoignage de Jessica Kouassi 

En résumé, un service proposé sur tout le territoire français, mobilisable grâce à une plate-forme nationale : 09 72 01 02 03, gérant les plages horaires de tous les opérateurs français.

Depuis le 1er janvier 2020, l’opérateur régional Nouvelle Aquitaine du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP) pour les actifs occupés non-cadres, salariés de droit privé et indépendants, est le réseau EVA Nouvelle-Aquitaine.  110 lieux d’accueil et une centaine de conseillers répartis sur le territoire régional.

Les membres du groupement en Nouvelle-Aquitaine : l’Association Paritaire pour l’Évolution Professionnelle (APEP) ; Les associations Retravailler dans l’Ouest et Retravailler Sud-Ouest ;  Les Chambres régionales d’Agriculture, de Commerce et d’Industrie, de Métiers et de l’Artisanat ;  Les Centres d’Information des Droits des Femmes et des Familles 16, 17, 33 et Limousin ; Les CIBC Allier, Gironde, Nord Nouvelle-Aquitaine, Solutions RH, et Sud-Aquitaine ; La Fédération Nationale des CIBC et ses sous-traitants.