Accueil BIEN ailleurs BIEN aimé L’arbre, un être vivant au coeur de nos vies

L’arbre, un être vivant au coeur de nos vies

LECTURE. Ardent défenseur de nos forêts, Jean-Claude Nouard nous convie dans son dernier ouvrage “ARBRES VÉNÉRABLES de nos régions” aux éditions Métive, à une déambulation intimiste, riche de découvertes d’essences rares et méconnues. Où l’on découvre que le Périgord, troisième territoire boisé, recèle de nombreux trésors. Son expérience de technicien des eaux et forêts, associée à sa sensibilité d’artiste, célèbre la dimension émotionnelle de ces gardiens de nos paysages et de nos campagnes.

Outre leurs caractéristiques spécifiques physiques et biologiques, ces arbres remarquables nous racontent une histoire, celle de la générosité et de la beauté de la Nature, qui n’a jamais eu autant besoin d’être protégée de la folie des hommes.

©C.Ribeyreix

Reportage de terrain

Dans des sites connus ou d’autres plus confidentiels, l’auteur, au fil de ses découvertes, nous livre ses coups de cœur, nous initiant à un monde à part, offrant une diversité d’essences esthétiquement très différentes, s’étant développées en s’adaptant à l’environnement, qu’il soit géographique ou lié à la structure du sous-sol. Qu’il s’agisse de l’if de Bertric-Burée, patriarche du département avec ses 900 ans, des chênes majestueux tel que celui de Monsec, ou d’une essence beaucoup plus rare en Dordogne, le cyprès chauve de la vallée de l’Isle, nous ne pouvons que nous incliner avec respect devant ces spécimens remarquables.

Écriture et peinture, même combat

Révolté par la politique de désengagement de l’État en termes de gestion durable de nos forêts et de biodiversité, au profit d’une productivité ultra-libérale antagonique, l’auteur tente de multiples façons de nous sensibiliser à l’urgence de sauver nos forêts, qui ne se réduisent pas à des « parties non urbanisées des territoires », mais qui sont des êtres pleinement vivants, qui ont encore tellement à nous apprendre.

Son cheminement personnel s’est ainsi enrichi de la pratique d’arts martiaux et de la méditation, imprégnant son être intime, le libérant de sa colère. Cette quête s’est matérialisée par l’écriture comme exutoire, et par la peinture dont il nous propose quelques clichés. L’écorce de ces arbres qu’il aime tant, nourricière de son inspiration et de son ressenti, lui ouvre ainsi les portes de la magie et du mystère de la Nature. Nous n’avons plus qu’à le suivre.

« Arbres vénérables de nos régions » – Jean-Claude Nouard – Métive éditions

À lire et écouter sur le même sujet : Au chevet de nos forêts