Accueil BIEN vivre La santé vient en mangeant et en bougeant

La santé vient en mangeant et en bougeant

CONSOMMER LOCAL. Le Grand Périgueux a mis en place 22 ateliers jusqu'à fin septembre, en lien avec six associations, dans le cadre d’un appel à projets. Objectif : apprendre à faire du bien à son corps et à sa tête avec des moyens accessibles.

Le Grand Périgueux, qui porte des missions de cadre de vie pour ses habitants, a souhaité mettre en œuvre des actions de sensibilisation à l’alimentation saine, l’activité physique et la santé, pour promouvoir des solutions et des ressources locales.

Ce souci de développer les aptitudes des habitants à un bien-être accessible à tous, en particulier les plus précaires dans le cadre du Contrat local de santé  2e génération (2019-2023), repose sur des ressources à appliquer chez-soi. Conso’mets actifs ouvre des horizons dans le choix de ses achats de bons produits de saison à un prix direct producteur, oriente vers les circuits courts de recyclage et vers des activités physiques régulières facilement envisageables.

Le lancement s’est fait à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, chez les maraîchers de la ferme bio des Chabannes, à Mensignac (vidéo), en présence de Marie-Claude Kergoat, vice-présidente du Grand Périgueux déléguée aux personnes âgées et à la santé, en partenariat avec les centres sociaux de Périgueux, de Coulounieix-Chamiers et de Marsac-sur-l’Isle.

© S.B.T

Apprendre les bonnes habitudes

Parce que les confinements successifs ont aussi permis de révéler les faiblesses de nos filières d’approvisionnement et le manque d’occasions de se bouger, cette initiative profite de la période estivale pour nous laisser le temps d’observer et d’éprouver comment on peut vivre autrement, pour prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires, de
diabète ou de cancer : il suffit parfois de prendre quelques bonnes habitudes avec les beaux jours, le vélo ou la marche plutôt que la voiture pour effectuer quelques kilomètres ou le marché fermier d’à-côté pour acheter juste ce qu’il faut de produits frais.

Ces ateliers se sensibilisation tombent à pic, à deux pas de chez soi, grâce au concours des associations lauréates de l’appel à projets qui proposent des thèmes aussi différents que : yoga au petit déjeuner, balades à la ferme à vélo, pique-nique zéro déchet, plantes sauvages et comestibles, visite des jardins familiaux et d’insertion, urban training, découverte du compost… tout un programme détaillé, jusqu’au 25 septembre, il suffit de s’inscrire. C’est gratuit !

Des ateliers animés par des associations

Le tri cycle enchanté. Sensibilisation aux liens entre alimentation, activités physiques, bonne santé ; développement des connaissances en santé environnementale ; consommation alimentaire responsable ; possibilités et bénéfices des alternatives alimentaires et de mobilités actives.

Ygeia. Accompagnement dans la pratique d’activités physiques et sportives et l’apport de notions théoriques et pratiques, y compris en nutrition, soutien à une mise ou remise en activités physique et sportive ; prévention des pathologies chroniques, entretien du corps et de la santé.

La Clé Vergt. Découverte des plantes sauvages et comestibles ; orientation vers des courses bio, locales et zéro déchet sans dépenser plus ; découverte du marché  de producteurs de Vergt et atelier cuisine/santé.

Vélorution périgourdine. Découverte de l’intérêt des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle ; de l’itinéraire cyclable “Voie verte”  en bord de rivière ; et de la permaculture, à Chercuzac.

Cercle d’escrime de Boulazac. Découverte de la pratique de l’escrime et sensibilisation sur le zéro déchet, l’éco-responsabilité, l’éducation à la consommation équilibrée, manger localement et de saison ; les circuits de proximité.

Zéro déchet Dordogne. Sensibilisation à la démarche zéro déchet au quotidien et au lien avec la santé : faire ses courses bio, locales et zéro déchet sans dépenser plus ; les 5 “R”  du zéro déchet au quotidien.